Forum de discussions, d'informations et d'actualité Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant et mot de passe
25 Septembre 2017 à 22:24:07 *
Nouvelles: Bienvenue dans le forum de discussion de la communauté de Troc et d'échanges francophone
 
   Accueil   Aide Rechercher Mots clés Chat Identifiez-vous Inscrivez-vous  
La procrastination, le mal du 21e siècle ?
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La procrastination, le mal du 21e siècle ?  (Lu 908 fois) Bookmark and Share
Narmer
Néophyte
*
25 Septembre 2017 à 22:24:07
Messages: 34



Voir le profil WWW
« le: 28 Août 2014 à 22:03:57 »
RépondreRépondre SéparerHaut de page



La procrastination, c'est l'art de toujours remettre au lendemain ce qu'on pourrait faire maintenant. C'est un concept que les études en psychologie ont épinglées depuis plusieurs années. On sait maintenant précisément quelles sont les caractéristiques et les causes de ce que certains appellent déjà "le mal du siècle." Il n'existe pas de solutions miracle, mais il existe des astuces pour s'améliorer.

Ce phénomène, nous l'avons déjà tous vécu, ou presque. Et c'est normal, car selon le professeur Piers Steel de l'université de Calgary au Canada, il y aurait au moins 20% des adultes qui seraient concerné par ce phénomène. Le ratio est même alarmant chez les étudiants du premier cycle universitaire : entre 80 et 95% de ceux-ci retardent volontairement leurs tâches à des échéances ultérieures.

Aux prémices de ces études, les scientifiques se sont concentrés sur l'évaluation du ratio "coût-bénéfices" à travers le temps. Plus précisément sur des catégories d'activités comme le régime, les économies d'argent ou l'envoi d'e-mails importants. Il en ressortait que les gens préféraient les petites récompenses immédiates (les bénéfices sont incertains mais immédiats) au profit des grandes récompenses distantes (les bénéfices sont connus, mais lointains).

Le temps n'est pas le facteur explicatif

Ce n'est seulement que depuis quelques années que les chercheurs ont compris que la procrastination était moins une affaire de temps que d'émotions.

Pour le professeur de psychologie Joseph Ferrari, titulaire à l'université DePaul aux USA, "la procrastination n'a rien à voir avec notre faculté à gérer notre emploi du temps."

Dans un entretien avec le Psychological Science, le professeur explique les deux raisons à la procrastination. Nous reportons nos tâches car nous estimons que nous ne sommes pas dans le bon état d'esprit pour les réaliser. Et nous pensons que notre humeur sera meilleure par la suite et donc plus propice pour enfin remplir nos obligations.

Et cette approche pose quelques problèmes. Pour Eric Jaffe, journaliste spécialisé sur les questions psychologiques, non seulement cette approche est vouée à l'échec mais elle créée un cercle vicieux.

Car quand on remet nos obligations à plus tard, nous aurons tendance à devenir anxieux, coupable et même honteux. Et ces trois sentiments nous empêchent souvent d'avoir l'énergie émotionnelle et cognitive nécessaire pour être productif. Résultat : nous sommes encore moins motivés pour réaliser notre tâche initiale, ce qui va nous rendre encore plus honteux, et donc encore moins productif. Le cercle vicieux peut se mettre en marche.

Avancer par petits pas

...

Lire la suite ici
Source : www.rtbf.be


La procrastination, le mal du 21e siècle ?
*  (31.98 Ko, 155x100 - vu 137 fois.)
Journalisée
Mots clés: flemme paresse obligations but objectifs ambition 
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  


Sujets en rapport
Titre Démarré par Réponses Vues Dernier message
Et maintenant, Google annonce l’immortalité pour la fin du siècle
Sciences et nouvelles technologies
Tony 0 602 Dernier message 12 Août 2015 à 19:22:06
par Tony
Propulsé par MySQL Propulsé par PHP
Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006-2008, Simple Machines
Twitter Mod created by 2by2host.com - a web hosting company
| Sitemap
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !